Exposition virtuelle


Photographies de Virginie Ribaut

exposition

[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3348.jpg]16.1k0
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3357.jpg]13.4k0
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3413.jpg]12.4k0
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3432.jpg]11.5k0
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2734.jpg]11.2k0Un titre ici
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3394.jpg]10.7k0
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2931.jpg]10.6k0
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2934.jpg]10.6k0
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2935.jpg]96430
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3425.jpg]91680
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3440.jpg]88890
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2909.jpg]92420
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2913.jpg]89030
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2927.jpg]87080
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3442.jpg]84880
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2922.jpg]83460
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2912.jpg]85340
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2920.jpg]84110
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2870.jpg]82360
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2863.jpg]80920
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3409.jpg]78730
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3407.jpg]77670
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2917.jpg]76970
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2881.jpg]76990
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2889.jpg]75790
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3404.jpg]74810
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2895.jpg]74710
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2894.jpg]73750
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2890.jpg]73080
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3337.jpg]72900
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2874.jpg]72610
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3443.jpg]71840
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3369.jpg]71540
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2946.jpg]71220
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2943.jpg]70360
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3382.jpg]69540
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3378.jpg]69090
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3437.jpg]68550
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3387.jpg]69250
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3386.jpg]68630
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3401.jpg]68280
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3388.jpg]68780
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3397.jpg]68830
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3435.jpg]68090
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2846.jpg]67710
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2851.jpg]67620
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2858.jpg]67290
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2900.jpg]67090
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2907.jpg]66840
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2906.jpg]67270
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2733.jpg]68290Un titre ici
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2740.jpg]67440Un titre ici
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2743.jpg]66880
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3470.jpg]65100
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2746.jpg]65840
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2757.jpg]66040
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3453.jpg]64800
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3472.jpg]64600
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2772.jpg]65040
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2806.jpg]64560
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2822.jpg]64480
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2808.jpg]64110
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2802.jpg]64760
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_3478.jpg]63880
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2799.jpg]64080
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2782.jpg]64920
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2781.jpg]64500
[img src=http://lesamazones.fr/wp-content/flagallery/exposition/thumbs/thumbs_mg_2780.jpg]64340

 


L’exposition

En 2008, l’association a monté sa première grande exposition de sculptures, peintures et photographies au Grand Duché du Luxembourg, puis, la même année, à l’Hôtel de Ville de Paris, en partenariat avec la Mairie, et enfin à Strasbourg en 2010.
Jamais auparavant on n’avait vu, en France, d’Amazones de pied en cap, témoignant d’une différence acceptée, paisible.
La « reconstruction chirurgicale » paraît souvent être la solution car le corps amazone est tabou dans les pays latins, or la majorité des femmes ne fait pas ce choix, ce que la plupart des gens ignorent.
Ne nous trompons pas, la reconstruction est d’ordre psychique, même si pour certaines elle passe par la chirurgie.
On ne dit pas que l’on peut se familiariser avec cette différence, l’accepter, accepter son propre corps, accepter le corps de l’autre tel qu’il  est devenu, l’aimer.
Tout est une question de regard. 

Hello,

The Association organised its first major exhibition of sculptures, paintings and photographs in 2008 in the Grand Duchy of Luxembourg then, in the same year, at the City Hall, Paris in partnership with the Paris City Council, and again in Strasbourg in 2010.  Never before in France had Amazons been seen from top to toe, serenely expressing the acceptance of their difference.
An amazon’s body is taboo in latin countries and « surgical reconstruction » often seems to be the solution. However, and this is not a widely known fact, the majority of women do not make this choice.  Let us make no mistake, reconstruction is psychological, even if for a minority it means having surgery.
One is not told that one can get used to this difference, accept it, accept one’s own body, accept the body of another, what it has become and to love it.
It is simply a question of perception.



La photographe

« Dans mon travail photographique sur les Amazones, j’ai voulu avant tout montrer la féminité préservée malgré les traces laissées par la maladie. C’est pourquoi je me suis engagée tout naturellement dans ce projet d’exposition.
J’ai trouvé passionnant de confronter ma propre vision du corps amazone à celles d’autres artistes s’exprimant à travers des formes artistiques différentes ou complémentaires de la mienne.
Et c’est aussi tout naturellement que j’ai souhaité pérenniser cette exposition en photographiant la rencontre de ces sensibilités différentes au service d’un même beau projet.
J’espère que votre regard sur les femmes qui ont un seul sein s’en trouvera changé. »

Virginie Ribaut

« Above  all in my photographic work on Amazons, I wanted to show the undiminished feminity of these women in spite of the traces left by illness. Naturally, I became engaged  in this exhibition project. I found it interesting to confront my own vision of the amazon body with that of other artists who express themselves in artistic forms different from and complementary to my own.
Naturally also, I wanted to immortalize this exhibition by photographing the coming together of these varied sensitivities, unified in this exceptional project.
I hope your perception of the one-breasted women will change. »

Virginie Ribaut


Les artistes


  • A vous de parler / Your turn to speak

    Dernier Message
    il y a
    1 mois, 2 semaines
    • Invité_1055 : Nous avons tous en nous un manque....Nous sommes toutes des amazones....Nous sommes capables d'aller au-delà des choses apparentes....il suffit de vouloir! Merci pour cette exposition :-)
    • Invité_3153 : Belles images toutes en délicatesse, on peut se sentir belle tout en étant une femme "cabossée"
    • Invité_3153 : Je viens de découvrir ce site grâce à Amoena et je me rends compte que je ne suis pas "anormale" en souhaitant poser en amazone pour un artiste afin de d'extirper la douleur qui subsiste suite à la perte de ce sein.....Bravo à vous !
    • Francine : J'ai été opérée il y a 15 jours, j'ai choisi la mammectomie à la place de tumorectomie + radiothérapie. J'aime bien le résultat, je ne ferai pas de reconstruction. Bravo pour ce site, les photos sont belles et émouvantes.
    • Invité_1222 : c'est si difficile...mais cela fait du bien de voir des femmes qui assument... ayant subit ne mastectomie en 2011,j'ai tant de mal a m'y faire...je vis sur la cote d'azur ou tout est soit disant esthétisme...
    • Invité_4604 : contrairement à l'imbécile qui a noté : ou est votre pudeur? nul et que du porno!!!.Je suis marié à une femme qui a eu un cancer du sein.Suite à récidive,une ablation avec reconstruction immédiate .Bien sur la chance étant avec nous prothèse PIP. aujourd'hui fuite sur la prothèse ,donc nous avons d'un commun accord décidé de sortir cette prothèse et ne rien mettre a la place.Je pense que cela est très jouable positivement,l'i mportant étant de vivre et non uniquement de survivre.
    • Invité_1138 : Moi quand j'ai accepté de regarder mon buste juste avant de quitter l'hôpital , j'étais terrorisée. Et puis , surprise bouleversante pour moi, ce que j'ai découvert dans la glace m'a profondément émue: c'était étrange, pas monstrueux et surtout, je me suis spontanément écriée : " c'est moi quand j'avais 6 ans!" . Maintenant , quand je regarde mon buste dénudé dans le miroir( encore pas très souvent), je me dis : " à gauche, j'ai 6 ans, à d'orbite j'ai 60 ans."
    • Elisab. : Je connais cette expression artistique d'amazone suite mastectomie depuis quelques années et je suis en train d'organiser ma mastectomie gauche, sans désir de reconstruction. La question que je me pose, est-ce que je demande la mastectomie du sein droit pour mon confort puisque je fais du 110E. J'aime être nue et je trouve très joli de remplacer la beauté de la rondeur blanche d'un sein par un symbole tatoué. J'aimerais que cette expo ait lieu dans le 41..comment faire?
    • Invité_3181 : Nathalie : nouvelle amazone depuis octobre dernier. Etre joyeuse d'être en vie.Je vais utiliser mon nouvel arc d'amazone pour diriger mes flèches en direction de mon véritable bonheur, pour moi et pour les autres.
    • dominique 85 : moi qui depuis la ménopause fais du 95E c'est quoi être soi? avec du silicone et fausses dimensions ou avec un sein en moins bravo votre exposition m'aide à réfléchir
    • dominique 85 : opérée d'une mastectomie il y a 10 jours, je me raccrochais à l'idée de reconstruction pendant la période de diagnostic . Aujourd'hui je me pose plus de question, surtout depuis que ma mère m'a dit " tu te fera faire du 90B"
    • nadia : Bonjour a tous,en juillet ma fille de 35 ans est devenue amazone je ne sais pas ou elle a puisee autant de courage quand on a apprit pour sa maladie je lui ais interdit de pleurer , les pleurs a sera pour apres lorsque il ne restera rien de cette boule , peut etre qu 'elle pleurait quand elle etait seule mais jamais elle ne se plaignait ni ralait elle a etait et est extraordinaire elle est encore plus belle qu'avant c'est ma fille et je suis en admiration devant elle.
    • Une vieille Amazon : Dommage que votre message ait été coupé... Effectivement, la perte d’un sein confronte au regard de l’autre, à celui de la société qui se à refuse à montrer de « vraies » images d’Amazones, car notre société en est encore à ne considérer les femmes qu’à travers leur apparence, leur corps... Le chemin est parfois escarpé, mais il y a au bout plus de liberté qu’on n’en avait « avant ».
    • Invité_4296 : Il y a quelques jours je suis devenue une amazone. Cet état est pour l'instant très difficile à accepter. C'est notre dépendance au regard d'autrui et à la "norme" esthétique sociale qui rend la perte d'un sein si douloureuse. La mastectomie nous confronte brutalement à cette dépendance. Rompre le lien prend du temps mais je pense qu'au bout de ce chemin se trouve une certaine "liberté" d'être ce que l'on est. Être belle "malgré", est peut-être accéder à une beauté e
    • Invité_4863 : bonjour j'ai subie une mastectomie en mai 2013 je ne voulais pas de reconstruction , je portais toujours un soutif sans prothese que ma soeur m'a confectionnée mais depuis peu je travaille dans un bar donc obligée de porter une prothese le regard des gens c'est penible au bout d'un moment donc maintenant je pense a reconstruire car perso la prothese me derange j'ai l'impression de faire semblant ;) merci pour votre travail ;)
    • Invité_1934 : Je vais me faire opérer....Que d'amour autour de moi,ils m'aimeront avec un sein en moins, quelques grammes de chair contre des kilos d'amour.J'appr endrai à travers eux à accepter la mutilation,elle sera trace de vie,la vie qui est si belle!
    • Agnès : Je viens de découvrir ce site grâce à Amoena et je me rends compte que je ne suis pas "anormale" en souhaitant poser en amazone pour un artiste afin de d'extirper la douleur qui subsiste suite à la perte de ce sein.....Bravo à vous !
    • Isabelle : Belles images toutes en délicatesse, on peut se sentir belle tout en étant une femme "cabossée"
    • Invité_4965 : je suis une amazone arabe,sincèremen t bravo a toutes et nous sommes toutes fières du combat et du courage.
    • Virginie : Opérée en 2009 et reconstruite en 2010. Je resterais toujours au fond de moi une Amazone. Amazone un jour, Amazone toujours. Bravo à toutes que d'émotions et de souvenirs. Vous êtes trop belles.
    • Invité_4843 : Je viens d'être opérée il y a 10 jours. Avant de découvrir votre site, je disais en plaisantant (mais pas tant que cela) à mes collègues que j'allais m'initier au tir à l'arc à la fin des traitements...
    • Invité_3878 : je vais subir une masectomie bravo pour votre travail;)
    • Invité_1055 : Nous avons tous en nous un manque....Nous sommes toutes des amazones....Nous sommes capables d'aller au-delà des choses apparentes....il suffit de vouloir! Merci pour cette exposition :-)
    • Invité_1055 : J'ai hésité avant de regarder cette exposition virtuelle. Peur de la maladie, peur de me voir au travers ces femmes. Je pense qu'il doit être difficile de surmonter cette épreuve. Notre propre regard sur notre corps, l'acceptation de celui-ci tel qu'il est devenu, pouvoir le toucher, le caresser,s'appr ivoiser soi-même, me semble le premier défi....Une femme est belle, dans ses gestes, dans son regard, dans sa façon de marcher, de parler.
    • Invité_1991 : Bouleversant et magnifique... La force, le courage, l'intelligence des femmes me surprendra toujours. Isabelle
    • Katia : Je viens de découvrir l'ssociation et je suis ravie...
    • Katia : Opérée en septembre 2005, j'ai, après une année traumatisante, rencontré un chirurgien dans la perspective d'une reconstruction mammaire. Après réflexion, j'ai décidé d'être une amazone. Et aujourd'hui je peux dire que j'ai apprivoisé mon nouveau corps et que je l'aime.
    • invité_1642 : Le détournement est excellent, l'expression artistique nécessaire.
    • Invité_1451 : Comment accepter d'être amazone alors que je ne l'avais pas prévus.
    • Invité_1642 : félicitations c'est beau m a i s ... la chirurgie n'est pas sans conséquence : le lymphodème est un "drôle de cadeau " ... mutilants traitements
    • Invité_1642 : féliciations
    • Invité_2868 : 2868 ct Agnès.... lol!
    • Invité_2868 : beaux souvenirs touchants que cette expo, merci aux artistes et à l'ssociation, et une pensée pour Virginie qui m'a photographiée avec tact et talent. Bises et courage à toutes les amazones, santé!!!! je dédie ce post à mon amie Virginie, envolée trop tôt, trop vite....
    • Invité_2196 : Je suis mexicaine, je viens d'avoir la mastectomie radicale, je suis heureuse d'etre vivante!!! C'est une tres tres belle exposition, j'aimerais la voir a Mexico! felicitations a toutes!!!
    • veronique soriano : merci pour ce site très beau
    • veronique soriano : merci aux constructeurs de ce site: je suis heureuse de vous retrouver et que nous puissions prolonger ainsi cette aventure de peinture et de recontres: l'Art et la Santé, grâce à Annick Parent, à Monique Riond et à toutes et tous les autres...amicale ment
    • christelle : merci à toutes celles qui osent.
    • christelle : Ces corps abritent des ames, qui se découvrent et laissent paraître leurs bessures. Comme chacun blessure, elle a fait souffrir, mais elle peut aussi être l'occasion de grandir et d'Etre autrement vivant dans ce corps différent qui nous empêche l'amnésie.
    • Invité_2358 : Touchée, toucher et vivre!
    • Sophie : La maladie ? Mais elle n'a qu'un temps ! Ces femmes, en chair et en os ou en argile en ont gardé la trace, mais visiblement, c'est la vie qui prime, et avec humour en plus !
    • Invité_4636 : Intelligence du propos, beauté des images ! L'art de dévier les idées reçues ! Bravo
    • Amandine : Bravo pour ces photos et je trouve cela super de montrer la "maladie" autrement
    + -