Photographies de Virginie Ribaut

 


L’exposition

En 2008, l’association a monté sa première grande exposition de sculptures, peintures et photographies au Grand Duché du Luxembourg, puis, la même année, à l’Hôtel de Ville de Paris, en partenariat avec la Mairie, et enfin à Strasbourg en 2010.
Jamais auparavant on n’avait vu, en France, d’Amazones de pied en cap, témoignant d’une différence acceptée, paisible.
La « reconstruction chirurgicale » paraît souvent être la solution car le corps amazone est tabou dans les pays latins, or la majorité des femmes ne fait pas ce choix, ce que la plupart des gens ignorent.
Ne nous trompons pas, la reconstruction est d’ordre psychique, même si pour certaines elle passe par la chirurgie.
On ne dit pas que l’on peut se familiariser avec cette différence, l’accepter, accepter son propre corps, accepter le corps de l’autre tel qu’il  est devenu, l’aimer.
Tout est une question de regard. 

Hello,

The Association organised its first major exhibition of sculptures, paintings and photographs in 2008 in the Grand Duchy of Luxembourg then, in the same year, at the City Hall, Paris in partnership with the Paris City Council, and again in Strasbourg in 2010.  Never before in France had Amazons been seen from top to toe, serenely expressing the acceptance of their difference.
An amazon’s body is taboo in latin countries and « surgical reconstruction » often seems to be the solution. However, and this is not a widely known fact, the majority of women do not make this choice.  Let us make no mistake, reconstruction is psychological, even if for a minority it means having surgery.
One is not told that one can get used to this difference, accept it, accept one’s own body, accept the body of another, what it has become and to love it.
It is simply a question of perception.



La photographe

« Dans mon travail photographique sur les Amazones, j’ai voulu avant tout montrer la féminité préservée malgré les traces laissées par la maladie. C’est pourquoi je me suis engagée tout naturellement dans ce projet d’exposition.
J’ai trouvé passionnant de confronter ma propre vision du corps amazone à celles d’autres artistes s’exprimant à travers des formes artistiques différentes ou complémentaires de la mienne.
Et c’est aussi tout naturellement que j’ai souhaité pérenniser cette exposition en photographiant la rencontre de ces sensibilités différentes au service d’un même beau projet.
J’espère que votre regard sur les femmes qui ont un seul sein s’en trouvera changé. »

Virginie Ribaut

« Above  all in my photographic work on Amazons, I wanted to show the undiminished feminity of these women in spite of the traces left by illness. Naturally, I became engaged  in this exhibition project. I found it interesting to confront my own vision of the amazon body with that of other artists who express themselves in artistic forms different from and complementary to my own.
Naturally also, I wanted to immortalize this exhibition by photographing the coming together of these varied sensitivities, unified in this exceptional project.
I hope your perception of the one-breasted women will change. »

Virginie Ribaut


Les artistes